Mobb-cala.fr » Auto Moto » Code de la route : quelles règles faut-il connaître?

Code de la route : quelles règles faut-il connaître?

Le code de la route est un ensemble de règles et de lois qui régissent le comportement des automobilistes sur les routes.

Il est composé d’une multitude de textes législatifs, réglementaires et administratifs. Chaque année, il y a des modifications apportées à ce code.

Voici quelques exemples :

regle code de la route

Les règles générales

Les règles générales du code de la route concernent l’état des véhicules, les conditions d’utilisation des voies de circulation et le comportement des usagers.

Les infractions au code de la route peuvent être sanctionnées par une contravention ou un retrait de points sur le permis de conduire.

Le non-respect d’un stop, d’un feu tricolore ou encore le franchissement d’une ligne continue sont des exemples courants d’infraction au code de la route.

La récidive est également souvent sanctionnée par une perte de points sur le permis de conduire.

Lorsque les infractions ont été commises avec un téléphone portable tenu en main, elles sont considérées comme un défaut majeur du comportement du conducteur, même si celui-ci n’est pas titulaire du permis correspondant à la catégorie du véhicule utilisé. Cette circonstance aggravante entraîne une peine plus sévère pour les personnes qui se rendent coupables de cette infraction et qui ne respectent pas les règles élémentaires en matière de conduite automobile (excès rapide ou non maîtrise du véhicule).

Les règles concernant les véhicules

Le permis de conduire est obligatoire pour tout véhicule motorisé.

Il faut savoir que le permis de conduire, délivré par l’Etat, permet de conduire un véhicule sur la voie publique. C’est un document qui donne accès à la conduite d’un véhicule à moteur.

Le permis B permet de conduire des voitures ou des motos ayant une cylindrée supérieure à 125 cm3 et dont le rapport puissance/poids n’excède pas 0,16 kW/kg. Pour passer l’examen du permis B, il faut avoir au minimum 17 ans et suivre une formation théorique et pratique en auto-école.

La durée du stage est de 35 heures (dont 20 heures sur simulateur) et comprend différentes notions : les règles générales de circulation, les règles particulières aux autocars et aux poids lourds, le freinage d’urgence ainsi que la maîtrise des manœuvres en marche arrière. Après obtention du permis B classique, il faut attendre 3 ans pour pouvoir se présenter à l’examen du permis A1 ou A2 (voiturettes).

Les règles concernant les passagers

Les passagers d’un véhicule doivent respecter les règles de la route. En effet, cela permet de garantir leur sécurité et celle des autres usagers. Dans tous les cas, il est nécessaire de faire preuve de courtoisie et d’adopter une conduite responsable.

Il faut également savoir que la réglementation concernant les passagers est différente selon le type de véhicule en question.

La réglementation concernant les passagers d’une moto Si la réglementation concernant les passagers d’une moto varie selon le type de véhicule en question, il est important de savoir que la personne qui conduit un scooter ou une moto à plusieurs obligations vis-à-vis du Code de la route : Lorsque l’on conduit un scooter, on a l’obligation d’être titulaire du permis B depuis au moins 2 ans (ou à partir du jour où l’on a suivi une formation pratique).

Lorsque l’on conduit un scooter, on a l’obligation d’avoir 18 ans minimum. Pour conduire ce type de véhicule, on doit être titulaire du permis A2 depuis au moins 2 ans (ou à partir du jour où l’on a suivi une formation pratique).

Les règles concernant la conduite

Les règles concernant la conduite sont nombreuses et leur respect est indispensable, car elles ont pour but de protéger les autres usagers de la route. Pour conduire en toute sécurité, il est important de connaître les principales règles concernant le Code de la Route. Par exemple, il faut savoir que : L’utilisation du téléphone portable au volant est strictement interdite ; Il est interdit d’allumer son téléphone portable en voiture ; Le non-respect des distances réglementaires entre véhicules peut entraîner une amende forfaitaire de 135 euros ainsi qu’une perte de 3 points sur votre permis ; La vitesse maximale autorisée sur l’autoroute est 130 km/h ; Il ne faut pas dépasser 50km/h en agglomération. Nous tenons à souligner que le non-respect des règles énoncées précédemment peut donner lieu à des sanctions plus graves comme un retrait de points sur votre permis ou même une suspension immédiate du permis.

Les infractions routières sont souvent graves et peuvent avoir des conséquences tragiques. En cas d’accident grave impliquant un tiers ou si vous êtes victime d’un accident grave, cela pourra avoir des conséquences importantes sur votre indemnisation par l’assurance adverse ou encore sur l’indemnisation des victimes par les organismes sociaux et professionnels (salaire perdu).

Les règles concernant les panneaux de signalisation

Les panneaux de signalisation sont nombreux sur les routes, et il est important de respecter le code de la route.

Il existe des règles concernant l’utilisation d’un véhicule, mais également des règles concernant l’utilisation d’un panneau de signalisation.

La loi ne précise pas clairement les différents panneaux qui doivent être utilisés. Cependant, il faut savoir que tous les panneaux ne sont pas forcément obligatoires pour avertir d’une obligation ou non.

Les panneaux d’obligations : Ces panneaux servent à désigner une obligation ou une interdiction (stationnement, priorité).

Ils se placent avant la mention « obligation ».

Les panneaux d’indications : Ces panneaux servent à indiquer un lieu (bâtiment, adresse), un chemin (de fer par exemple) ou encore une indication particulière pour les conducteurs (pour les conducteurs de poids-lourds par exemple).

Le code de la route ne fait aucune distinction entre ces différents types de panneau.

Lorsque l’on rencontre un signaleur au bord de la route, on peut donc se demander si le type du signaleur nous autorise à emprunter le chemin qu’il indique. En effet, le code de la route stipule que: « Tout usager doit circuler sur le côté droit sauf indications contraires.  » On peut donc penser qu’il est autorisé à emprunter n’importe quel chemin sans risquer quoi que ce soit.

Les règles concernant les sanctions et responsabilités

La conduite d’un véhicule sur les voies ouvertes à la circulation publique impose certaines règles.

Il est obligatoire de respecter le code de la route, sous peine de sanctions et responsabilités.

La loi exige que tout conducteur doit respecter la distance de sécurité entre son véhicule et celui qui le précède. Ainsi, il ne doit pas se trouver à moins d’un mètre du côté gauche en descendant une descente et à au moins un mètre du côté droit en montant une côte. En cas d’accident, le conducteur sera poursuivi pour blessures involontaires. En cas de défaut d’assurance, les personnes impliquées seront tenues responsables des éventuelles blessures subies par les autres passagers ou piétons.

Le non-respect des feux rouges est aussi sanctionnable (amende).

L’obligation de porter la ceinture de sécurité est une bonne chose, mais il faut bien évidemment que tous les passagers soient attachés. Il faut aussi faire attention aux autres conducteurs et ne pas se croire au-dessus des lois parce qu’on est dans une voiture.